Lenoir Lusitaniens

LENOIR LUSITANIENS

Une passion, une vie, un métier

Qui sommes nous

Jean Lenoir

Jean LenoirFils et petit-fils d’importateurs et éleveurs de chevaux, passionné depuis toujours par les chevaux ibériques, Jean a commencé par l’élevage, pour se tourner ensuite vers le commerce de chevaux.

Son âme d’éleveur est un atout essentiel dans sa façon de sélectionner les chevaux, puis de les éduquer et les travailler.

Sa passion, c’est la relation homme-cheval, c’est avant tout analyser les comportements équins pour mieux comprendre le cheval et le travailler sereinement.

Il s’attache à toujours guider objectivement ses clients, pour garantir leur satisfaction mais aussi leur sécurité et le bien-être du cheval.

Coralie Lenoir

masa 2009 09 27 (2)Elle est tombée dans le milieu du cheval lorsqu’elle était encore adolescente, et n’a jamais pu le quitter ! à force de rencontres, de coïncidences, mais surtout avec cette même passion des chevaux ibériques, elle a accompli son rêve avec Jean : vivre avec ses chevaux, mais surtout en faire un métier.

Le métier de marchand, tellement décrié, elle en a fait une espèce de métier de marieuse !

Chaque cheval vendu, comme chaque cheval acheté, c’est le fruit du hasard, le fruit d’une rencontre, le partage avec des gens qu’on ne connait pas mais qui nous rejoignent dans notre passion, chaque cheval nous donne, nous livre un peu de lui-même, à nous de trouver la personne qui fera écho à sa personnalité… le job c’est de faire le couple, et c’est très gratifiant quand les gens reviennent vous remercier pour les avoir guidés dans leur achat !

P1090727 (1280x960)

Notre métier

Nous avons commencé par l’élevage de chevaux avant d’importer des chevaux lusitaniens.

Cette décision est liée à notre expérience d’éleveurs, et à notre croyance dans le « terroir » :
Les chevaux – ibériques dans notre cas – sont bien plus jolis, et racés lorsqu’ils sont nés et ont grandi dans leur terroir !

De plus, notre connaissance de ces chevaux liée à notre connaissance du marché nous permet de cibler nos achats au plus juste.

Notre ambition est de pouvoir vous accueillir et vous présenter à tout moment plusieurs chevaux susceptibles de correspondre à vos attentes. 

P1040461 (2)

Quels sont les critères de sélection des chevaux importés

Lorsque nous achetons un cheval, nous le choisissons d’abord pour nous.

Un cheval bien typé, avec une bonne conformation, et surtout un mental irréprochable, un cheval que nous avons envie de découvrir, avec qui nous aurons plaisir à travailler chaque jour. Un cheval qui ne sera pas limité physiquement ou mentalement.

Le niveau de dressage influe peu notre choix, nous achetons aussi bien des poulains que des chevaux dressés, mais la majorité des chevaux que nous vendons ont de 4 à 6 ans. Nous mettons un point d’honneur à ce qu’ils soient bien éduqués et respectueux, à commencer par toutes les manipulations à pied (licoler le cheval pour le sortir du box, le marcher en main, le panser, lui faire les pieds, le seller et le longer : tout cela doit être facile pour le cheval et pour le cavalier, et ne poser aucune difficulté : l’éducation commence ici).

Sous la selle, en fonction de l’âge du cheval bien sûr, nos exigences de base sont : le montoir parfait, 3 bonnes allures, la direction, le calme et la cadence, l’arrêt, tout cela seul ou avec d’autres chevaux dans le manège. Si tout cela est acquis, on passe aux exercices de deux pistes et à la balade. Enfin, ou plutôt avant tout nous établissons une relation avec le cheval qui passe par le jeu, par la liberté, pour que le cheval se sente bien en notre présence.

Nous importons aussi les chevaux  sur demande, par exemple des poulinières, des pouliches, des chevaux dressés haute école, etc.

chgt pied

Et pour les futurs acquéreurs, comment ça se passe ?

Je vous dirai qu’à la vente comme à l’achat, c’est avant tout une question de rencontre. De rencontre humaine.

Lorsque nous allons chercher et choisir les chevaux au Portugal, nous rencontrons d’abord leurs propriétaires, leurs éleveurs. Et de cette rencontre découlent beaucoup de choses : quels chevaux l’éleveur va-t-il choisir de nous présenter ?

A la vente, c’est exactement la même chose. Les acheteurs potentiels vont d’abord se fier à leur ressenti. Selon que les acheteurs ont entendu parler de nous, ou simplement vu une publicité dans un magazine, ou découvert notre site internet, ils s’attendent à des choses différentes ! mais au final, selon le degré de confiance qu’ils nous accorderont, c’est ce qu’ils voudront bien nous dire sur ce qu’ils recherchent, sur ce dont ils rêvent comme cheval, qui va nous aiguiller et faire qu’on va présenter un cheval plutôt qu’un autre. Sentir si la personne est à l’aise ou non. Sentir si le cheval est à l’aise avec la personne. et guider, sans orienter le choix. Car l’achat d’un cheval, même si on le veut le plus rationnel possible, est très subjectif, très chargé émotionnellement. C’est souvent l’achat d’une vie, surtout si c’est le premier cheval, on y met tous ses espoirs, ses rêves, et… toutes ses économies !!

En partant de ce constat, on n’a pas le droit de prendre cet achat à la légère, on doit honorer la confiance que nous accordent nos clients (on a quelque part le pouvoir de les aider à réaliser un rêve). Comment ?  en étant le plus objectifs possible dans nos conseils, en les guidant le plus honnêtement dans leur choix,  afin d’être au plus près de leurs exigences et de leur permettre d’acheter leur cheval en connaissant  le maximum d’informations sur lui. Les aider à acheter leur cheval en se sentant en sécurité afin de n’avoir à gérer que la part émotionnelle liée au cheval, et pas aux doutes liés à l’achat proprement dit.

Techniquement, cela se mettra sur papier (contrat de vente, visite d’achat).

Mais cela se vérifiera surtout dans les faits. Notre objectif est de guider le choix de l’acheteur afin de créer le couple, et le couple n’existe que par le cavalier et son cheval … nous avons l’expérience par le nombre, cependant chaque expérience est unique. Comme chaque individu, et comme chaque cheval.

Satisfaire le client est une chose. Et le cheval dans tout ça ? car une fois vendu, nous n’aurons plus droit de regard sur son bien-être… il faut donc essayer de s’assurer que toutes les bonnes conditions sont réunies pour que l’harmonie cavalier-cheval puisse exister, car c’est la clé : si le cavalier se sent bien avec son cheval, il le traitera en ami dans le meilleur des cas.

C’est important de le souligner, nos chevaux ne sont pas des marchandises, ils ne sont certes pas parfaits (comme nous tous), ils ont leurs défauts et leurs qualités. Nous les aimons, les élevons, les nourrissons, les travaillons, les soignons chaque jour, et passer le relai à quelqu’un ce n’est pas seulement vendre le cheval… c’est bien au-delà. Voilà la définition que nous souhaitons donner à notre métier ! 

Prestations liées à l’achat

Dans la culture équestre ibérique (espagnole et portugaise), les juments servent quasi exclusivement à reproduire. Et les chevaux ibériques étant connus pour leur mental hors du commun, on ne castre pas les mâles. C’est pourquoi la grande majorité des chevaux importés sont entiers.

Nous proposons donc lors de la vente de nos chevaux un «  pack » incluant la castration, les soins post-op, la convalescence et la reprise du travail. Les clients qui le souhaitent peuvent également commencer le travail avec leur cheval dans nos écuries, pour le prix d’une pension normale, en étant encadrés afin de faire connaissance le plus sereinement possible.

Le but étant de réunir toutes les conditions favorables pour que le cavalier et son cheval prennent leurs marques ensemble avant de partir chez eux ou dans leur écurie. (le changement d’environnement, d’écurie, de voisin de box, etc. sont parfois source de stress pour tout le monde, et constituent souvent un grand pas vers l’inconnu pour le cheval comme pour le cavalier, alors lorsqu’en plus ils ne se connaissent pas cela fait beaucoup de facteurs de stress à gérer pour tous les deux).

La mise en pension chez nous les premiers temps n’étant pas toujours faisable (nos clients viennent de la France entière et aussi de l’Europe), nous travaillons les chevaux toujours sur la même base, afin que tout un chacun puisse gérer le cheval choisi une fois sorti de nos écuries.  Nous proposons aussi de les prendre au travail le cas échéant. Ou de les garder au travail le temps de répondre à certaines exigences du client (comme le montoir avec un tabouret, par exemple).

accueil gris

Lenoir Lusitaniens

2 bis rue du Flaquet
59127 Elincourt
France

Contact

Jean : +33 6 17 99 20 40
Coralie : +33 6 14 58 24 32
Mail : contact@lenoir-lusitaniens.com

Réalisé par Linkebel